Bienvenue sur One Last Hope.
En espérant que vous vous plairez parmi nous.
Soutenez le forum
En votant , , , , vous gagnerez des points !
Nous recherchons en urgence :
James Charming, Snow White, Cora Mills, Zelena Mills, Maléfique.
Poster sur Bazzart & PDR
clique & clique pour faire venir des copains !

Partagez | 
 

 Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

❦Entrée : 07/01/2015
❦Doublons : 220
❦Sortilèges lancés : 85
❦Magic Formula :



The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: Dieu
❦LOVE: Doux Jésus, personne !
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]   Ven 9 Jan - 4:41


My game, my rules
Shaun - Robin Ѫ clique, c'est marrant


Fini de me terrer comme un rat. Du moins, c'était ce que je m'étais dis dès mon réveil. Dans la Forêt Enchantée, je ne suis qu'un simple vagabond. Je ne dors jamais dans le même endroit. Mes petits tours de passe-passe me permettent de dormir dans les auberges que je croise, sans pour autant payer quoi que ce soit. Mais depuis que je suis là, je suis extrêmement calme. En marchant sans vraiment chercher un but, j'ai croisé quelques vagabonds. Et je peux vous assurer que l'envie de les faire hurler de terreur par des illusions était vraiment là, au plus profond de mon être. Mais j'ai su rester calme. Me contrôler. Voilà ce que je devais apprendre à faire pour éviter de me faire trop remarquer. Rencontrer la soi-disant méchante Reine ? Bien évidemment. En tant que prisonnier ? Non, j'ai assez donné à Asgard, merci bien. Mais à force de rester trop sage, le Mal et le Mensonge s'ennuie. Aujourd'hui, je vais jouer.

Mes yeux verts se lèvent vers le ciel. Le soleil, quelque peu caché par les arbres de la forêt, sera bientôt à son zénith. Le vent encore un peu frais des sous-bois vient caresser mon visage alors que je marche lentement et gracieusement hors des sentiers habituels. J'ai entendu dire que même s'il y a un village non loin, il y a souvent du monde dans la forêt. Tant mieux. J'espère vite y croiser ma prochaine victime.
Je croise un vieillard. Dès qu'il me voit, je sais ce qu'il voit. Il voit un beau jeune homme aux cheveux peut-être un peu trop long, mais avec un sourire à en faire craquer plus d'une, ou d'un. Vêtu d'une longue cape d'un vert très froncé, pour ne pas dire noir. Cape en tissus de qualité qui recouvre des vêtements dans un camaïeu de vert. Mon spectre à la main, ce vieillard le verra simplement comme un bâton que j'aurais pu ramasser dans ces bois. Il arrive vers moi pour me demander son chemin. Même si j'ai l'air poli et gentil, mon sourire se crispe un peu. Je n'en ai que faire de savoir qu'il est perdu ! Bonté divine… Un très discret soupire s'échappe de mes lippes. Je lui souris alors de façon à lui faire comprendre que je ne lui veux pas de mal. Même si tout le contraire hurle dans mon esprit. Je lui montre une direction au hasard avant de me congédier moi-même de cet homme beaucoup trop chaleureux à mon goût.

Je marche encore au moins une demie heure à vue du soleil lorsque mon regard se pose sur un jeune homme. Il est à environ un kilomètre de moi. C'est parfait… Un rictus bien familier vient prendre place sur le coin de mes lèvres. Je vais derrière un chêne au tronc d'une taille démesurée. En un peu moins d'une minute, je ressors de ma cachette pour marcher comme si je me promenais tout bonnement. Je ne suis plus l'illusion d'un homme honnête et agréable à regarder. Non, loin de là. J'ai arrêté de manipuler les esprits des rares personnes autour de moi pour qu'elles me voient comme quelqu'un de sain. J'ai mis de côté la loque que je suis. Maintenant, quand les gens poseront les yeux sur moi, ils verront une véritable personne. Mais non pas un homme… De part ma nature de Géant de Glace, il m'est possible de me métamorphoser en femme. Et pour tout vous dire, j'adore ça… Les hommes deviennent à la limite de l'état d'hystérie lorsqu'ils me voient. Je suis un homme très beau et séduisant. Alors imaginez vous en femme…

Une longue chevelure noire ébène me tombe au milieu du dos et en dessous de ma poitrine très légèrement opulente. Resserrée par un corset recouvert d'écailles d'un monstre qui vous est inconnu dans ce monde, mon décolleté n'en est que plus attrayant. Une jupe beaucoup plus courte que les femmes de ce monde dévoile quelque peu mes jambes élancées alors que des cuissardes ne me font que plus grand. Mes ongles sont plus longs, recouvert d'un vernis vert. Ma cape, quant à elle, s'est transformée en une cape un peu plus courte et en fourrure d'un autre animal que l'on chasse beaucoup à Asgard. La fourrure vient caresser mon cou. Mes yeux ainsi que ma bouche sont maquillés. Le contour de mon regard est noirci alors que mes lèvres sont quelque peu vertes. D'habitude, je laisse mon casque se transformer en un diadème corné. Mais là, je ne l'ai pas. Mais pour tout de même garder un semblable de mon être divin, ma tenue est parsemée de-ci de-là de touche d'or. Je l'avoue, je ne fais pas très femme vagabonde ainsi vêtu… Mais qu'importe ! Cela ne pourra que rendre le jeu plus amusant. Je laisse paraître un visage légèrement triste, mêlé au sentiment d'être perdu. Voyons voir s'il va me remarquer. Et venir me porter secours...

crackle bones


« love is a weakness »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❦Entrée : 28/08/2014
❦Doublons : 489
❦Sortilèges lancés : 668
❦Magic Formula :

The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: HUMAIN
❦LOVE: EVIL QUEEN
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]   Ven 9 Jan - 20:59


My game, my rules
Shaun - Robin Ѫ clique, c'est marrant


Il était peut-être un début de journée ordinaire. Je venais chasser comme à mon habitude. Il est facile de passer du temps avec son entourage, mais beaucoup plus dur de trouver un moyen pour s'en occuper. Les soldats vagabondent souvent, pour m'empêcher de voler, donc on doit comme d'habitude, prendre un arc et commencer à chasser n'importe quel animal. Qui vous paraîtra domestique, attention beaucoup sont dangereux ! Je persévérais à poursuivre ma proie, d'un pas lent, pourtant méfiant, comme un animal qui s'approche de sa proie, quand elle prend la fuite soudainement. Un bruit d'un pas étranger, d'un pas inconnu, que personne avait entendu surtout à Sherwood. Le Prince ? Il était sûrement ailleurs, qu'à me porter compagnie ce matin. Il doit sûrement être en bonne compagnie, avec de l'alcool, une cigare d'un homme friqué, avec une cheminée chaleureuse, et chaude, comme un foyer que tout le monde aimerait. Bref, j'entreprends de suivre ce chemin, ma cape longue de couleur marron foncé, avec de vieux symboles de la noblesse, appartement auparavant a ma mère, qui a pris pour le coup un peu de poussière et quelque peu des coups. Je m'efforce de la réparer à chaque fois qu'elle a prit un ans supplémentaire, on ne voit uniquement que mon visage, mes chaussures sont de vulgaires chaussures de marches, que j'ai volé pour pouvoir être beaucoup plus à l'aise, quand je me fais poursuivre, quand je chasse ou même quand je marche tout simplement.

Lorsque je vois soudainement une femme, pas n'importe laquelle, vous voyez un peu ce genre de femme qu'on voit dans les parchemins pour amuser les enfants, un peu comme une bande dessiné, avec des personnages peu probable, ben voilà c'est exactement ca. Oui qui porterait quelque chose en fourrure, hormis le chien de Regina, Graham, et qui porterait des cuirasses comme ça pour allumer quelqu'un. Cela ne doit être uniquement le manque, oui je n'ai pas vu ma femme depuis sa disparition, ou même sa mort, que forcément, y aurait un quiproquo, comme quoi j'aurai envie d'une nouvelle femme, non même pas ! Le soucie c'est que Marian nous manque, a moi et mon garçon. Oui bon elle n'a pas le charme de la Reine, ou même de cette illusion, cependant c'était la femme convoité du shérif, et du coup a Sherwood la plus belle personne, et qui a beaucoup de qualité, que peu de personnes n'ont cependant. Et de là je reviens a dire que je suis en train de rêver, ou d'être en manque, que forcément mon esprit divague, comme si j'avais fumé y a pas longtemps. Je ne fume pas, malheureusement, mais bois, cela me permet d'oublier les malheurs.

Bon d'accord, on va voir si vraiment elle est réelle, ou uniquement une image de ma tête. Comment ça je vais allumer ? Je n'ai pas d'allumette, mais cependant je vais peut etre m'amuser un peu. Quoi je n'ai pas à faire de l'humour avec les femmes ? On se demande même si en est une. Car personne dans mon monde porte quelque chose comme ça. Ou elle vient d'une autre planète, que personne ne connait, car moi même je ne connais pas. Bref. Je m'approche avec vigilance, et méfiance de cette personne, qui semble vouloir me draguer, ou même me provoquer. Okey c'était un coup monté, un piège, pour me faire craquer ! Okey les gars vous avez gagné, peut etre que ma femme me manque, mais pas à ce point quand même pour tomber dans le panneau. Bien sur que non je ne vais simplement pas dire « eheh bien jouer mais ca ne marche pas ». J'aurai l'air de quoi comme ça ? Ben d'un crétin, d'un idiot, donc je ne suis pas comme ca, ca pourrait etre ça, un piège, mais seulement une personne. Il faut donc se méfier, c'est le maître mots quand on vit dans un tel endroit, donc je finis par m'adosser à un arbre proche de la personne, mon arc préparait dans ma sacoche au besoin. Et vient lui demander à cet instant :

« Que fais une créature comme vous dans cet endroit ? » demandais-je poliment, comme a mon habitude.

crackle bones


let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❦Entrée : 07/01/2015
❦Doublons : 220
❦Sortilèges lancés : 85
❦Magic Formula :



The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: Dieu
❦LOVE: Doux Jésus, personne !
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]   Lun 19 Jan - 19:02


My game, my rules



Bingo ! Le poisson est tombé dans mes filets en un rien de temps. Je dissimule un sourire dès plus amusé lorsqu'il s'approche de moi. Je me retourne gracieusement vers lui, adossé à un arbre. Je fais mine de rougir quelque peu. Je passe une main dans ma longue chevelure. Et je pose soudainement mon regard émeraude dans le sien. Un regard confiant et à l'air perdu à la fois. En l'entendant, je hausse lentement les épaules, un peu d'une façon lasse.

- Je voulais découvrir la forêt, mais... je me suis perdue, dis-je en me mordant la lèvre inférieure, comme gênée. Mes yeux papillonnent sensuellement alors que je marche un peu en long et en large, ne sachant trop où aller. Je pousse un petit soupire alors que je détaille ma proie. Il est grand. Et assez beau. Bien sûr, sa beauté ne peut pas égaler la mienne ou celle d'Hadès, mais il reste potable. Mes yeux divaguent vers un sac qu'il a dans son dos. Mes sourcils se froncent légèrement, un peu agacé. Je le sens pas là par contre... Regardant maintenant l'arbre face auquel il est appuyé, je m'assois sur une des plus grosses racines sortantes de la terre. Je joue nerveusement avec mes doigts manucurés soupirant encore un peu.

- Peut-être que vous pourriez m'aider à sortir d'ici ? Vous avez l'air de bien connaître cet endroit... ajoutais-je timidement. En effet, il avait l'air de connaître cette forêt. Ses vêtements le montre, je trouve. Dans des tons qui peuvent facilement se confondre dans cette nature, les tissus sont de mauvaises qualités, déchirés à quelques endroits. En fait, lui et moi, sommes un peu comme le jour et la nuit. Je ne peux m'empêcher de sourire très légèrement en coin. Je me redresse brutalement, me dirigeant vers lui. Mon spectre a l'air d'un bâton joliment sculpté pour pouvoir m'appuyer. Je le fais lentement tourner alors que je suis juste à côté de cet homme qui s'est raidi en me sentant juste à quelques centimètres.

- Je ne cherche pas à vous faire du mal, je cherche juste à sortir de cette forêt... Je ne le montrais pas, mais j'étais terriblement offusquer qu'il puisse penser à me menacer au cas où lui-même ne se sentirait pas en sécurité avec moi. Mes doigts qui parcourraient il y a encore quelques secondes son torse étaient revenus derrière mon dos, alors que je retournais m'asseoir sur la grande racine. Je croise les jambes, faisant grincer légèrement le cuir de mes cuissardes, le toisant de mon regard émeraude clair.

crackle bones


« love is a weakness »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❦Entrée : 28/08/2014
❦Doublons : 489
❦Sortilèges lancés : 668
❦Magic Formula :

The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: HUMAIN
❦LOVE: EVIL QUEEN
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]   Lun 19 Jan - 21:08


My game, my rules
Shaun - Robin Ѫ clique, c'est marrant


Il y a quelque chose de vraiment louche, depuis quand une femme diaboliquement sexy, un peu comme la Reine, déciderait comme ça, d'errer innocemment dans les bois, la forêt sombre, mystérieuse, et dangereuse, de Sherwood. Et en général je me trompe pas cependant, son air vraiment innocent, en rougissant, passant sa main dans ses cheveux, pour pouvoir m'accorder un regard confiant, comme un peu perdu. Oui, je peux affirmer, même confirmer qu'elle se retrouve complètement perdu, sans même quelqu'un pour la guider. Oh t'imagine, si c'était une femme à homme, qu'elle voulait coucher avec ma personne, moi un simple voleur, non c'était quand même trop beau. Je ne peux vraiment pas, surtout que j'offenserai la mémoire de ma femme qui est morte pour protéger quelqu'un. Elle papillonnent ses yeux sensuellement, les femmes ont décidé de me tuer aujourd'hui, entre Regina, qui a tué mon ancienne épouse, et maintenant elle, qui essaye de me consoler, voir même séduire, en espérant me rassurer, en m’envoûtant, cependant aucun effet ne marchera. Le pouvoir d’envoûtement même de Aphrodite s'est même retourner contre elle, quand j'ai remarqué qu'elle était beaucoup trop bien pour ma humble personne. La vie est vraiment merdique quand on y repense, bon faut que je réponde quelque chose. Que je reste pas con comme ça, surtout que je suis quand même sur ma défensive :

« Et ou comptez-vous aller ? » demandais-je par politesse, en espérant qu'elle me réponde pas dans ma chambre.

Là je meurs, ou même croirait que c'est un rêve, car ca serait quand même suspect, qu'une femme soudainement s'attaque aux hommes des bois, en les trouvant plus séduisant que certains. Je ne sais pas si vous avez remarquer, mais y a chaque fois quelque chose qui m'atteint, qui me tombe dessus, volontairement, ou non justement. Aujourd'hui c'est une femme canon, y a quelques jours ma sœur retrouvé, auparavant Merida qui me tombe dans les bras – oh désolé la vilaine rime – vous m'avez compris, qui m'est venu comme une fleur, et qui était exactement comme moi, sans etre une femme. Je la sens nerveuse, peut etre voit-elle que je me méfie, que je la soupçonne d'être un danger, une menace, par instinct de protection pour mon entourage et pour surtout me sauver d'une personne qui portent des vêtements étrange, d'une planète inconnu, et qui en plus pour ne pas dire allumer, car le terme est quand même trop évocateur, mais qui essaye de me séduire, de jouer de ses charmes. Je veux bien aider a sortir de cet endroit, cependant attention qu'elle ne s'approche pas trop de moi cependant, car cela serait mauvais pour moi, comme de mes pulsions, qui vont réagir au quart de tour :

« Je peux effectivement vous aider. Il me suffit de me dire quel endroit vous souhaitez aller. » répondis-je à ce qu'elle venait de me dire au même moment.

Elle se lève brusquement, pour venir à ce moment s'approcher à tel point que la proximité qui nous sépare est vraiment pas peu, ce qui me raidit, en sentant comme quelque chose d'inhumain, alors peut etre que c'est pour ca que je me méfie autant. Il y a quelque chose qui se trame, mais son charme m'empêche de me concentrer, et donc de raisonner normalement, ce qui justement m'agace, car ce n'est pas vraiment mon genre de paraître pour un guignol, et de tomber sous les mains d'une femme étrangère. Je dois me méfier et être sur l'offensive, cependant pour le moment c'est vraiment mal parti. Elle me confirme qu'elle vient en aucun cas pour me faire du mal mais uniquement pour s'éloigner dans cet endroit. Bon d'accord, aidons là même si je suis quand meme relativement méfiant, sachant que je ne connais ni la personne, ni le monde auquel elle appartient. Et vient de répondre, en faisant signe de me suivre :

« Bien dans ce cas, voulez bien me suivre, Melle ? » demandais-je en lui indiquant de me suivre.
crackle bones


let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Distrais-moi, mortel. [ft. Robin Hood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) Sean Maguire ⊱ Robin Hood
» I want to find you brother! I will! [feat Robin Hood]
» I'm not Robin Hood ➸
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» Rp avec Robin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Last Hope ::  :: Les bois mystérieux :: La forêt de Sherwood-