Bienvenue sur One Last Hope.
En espérant que vous vous plairez parmi nous.
Soutenez le forum
En votant , , , , vous gagnerez des points !
Nous recherchons en urgence :
James Charming, Snow White, Cora Mills, Zelena Mills, Maléfique.
Poster sur Bazzart & PDR
clique & clique pour faire venir des copains !

Partagez | 
 

 [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
❦Entrée : 12/01/2015
❦Doublons : 202
❦Sortilèges lancés : 266
❦Magic Formula :



MessageSujet: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   Mar 13 Jan - 1:59






Hadès & Loki


Nul magie ne vaut un dieu !


Encore un matin difficile dans ce monde infecte ! Allongée dans mon lit, encore légèrement endormi, je sens quelque chose de chaud toucher ma joue. Mes prunelles bleues s'ouvrent rapidement pour se refermer presque aussitôt. Une fois de plus à mon réveil, le soleil et ses impurs rayons m'irritent la rétine ! Je suis un dieu souterrain moi ! Je ne suis plus habitué à la violente clarté du soleil de la surface ! Il me faut donc comme tous les jours un temps d'adaptation pour que mes yeux immortels s'y habituent. Je soupire fortement en me traînant hors de mon lit. J'ai de grands projets pour ma journée, mais ce n'est certainement pas dans mon lit que je vais les réaliser !

A présent levé et plongé dans un grand bain, je pense à la manière dont je vais pouvoir m'approprier plus de magie pour parvenir à mes desseins. Je suis un dieu, mais un dieu sur terre et hors de son monde, se retrouve malheureusement limité ! Si j'avais encore tous mes pouvoirs, je n'aurais pas besoin de me rendre dans le mystérieux repère des fées, pour prendre leurs magie ! Un sourire infernal illumine mon visage angélique si trompeur en repensant à la manière dont j'ai obtenu l'emplacement de ce fameux repère que si peu de personnes connaissent !  Une méthode un peu cruel, mais si pourtant si délectable... Bon assez traînassé ! Il est temps d'entrer en action !
Je sors de l'eau, je recouvre mon corps d'un grand draps de bain. J'enfile mes vêtements posé sur mon lit. A présent vêtu de vêtements soyeux faits d'une matière noble, et bien sur de couleur noire, après tout pourquoi changer puisque ça me va si bien ? Je m'admire un instant dans la grande glace de ma chambre. Mais qui a dit que l'enfer n'était pas sexy ?

Le chemin jusqu'à l'arbre magique où vivent les fées se fit en un claquement de doigts. Bien pratique quand même de posséder le don de téléportation ! L'endroit est à mon grand soulagement ombragé, partout des odeurs fleuris flottent dans l'air, les arbres sont verdoyants, les fleurs et leurs couleurs chatoyantes. Mais étrangement, cela ne me dérange pas ? Commencerais-je à m'habituer à ce monde et ses couleurs infâmes ? Où est juste l'endroit qui me met légèrement plus en paix que d'habitude ? Balayant mes questions d'un revers de mains. Je m'avance à présent vers l'arbre magique, lorsque soudain, je me retrouve propulsé quelques mètres plus loin ! Comme projeté en arrière par un champ de force invisible ! Ben tiens ! J'aurais dû me douter que ça ne serait pas aussi simple ! Je sens que cet endroit risque de m'agacer bien plus que je ne l'aurais cru !

Alors que je cherchais de manière plutôt agacée une solution à mon problème, j'entends des pas derrière moi. Une boule de feu apparaît alors instantanément dans ma main, je me retourne alors de manière élégante et rapide en lançant la boule de feu en direction du bruit. Mais il n'y avait absolument rien ! Le visage tendu, les sens ouvert et aux aguets, je sens que la rage monte en moi ! Quelqu'un semble vouloir jouer ! Ne sait-il pas que le roi des enfers n'a aucun sens de l'humour ? Si je le perce à jour, il va passer un sale quart d'heure !

Soudainement, une odeur étrange et connue flotte tout autour de moi. Oh, mais bien sûr ! Comment ne l'ais je pas compris tout de suite ? Ce pourrait-il que je me ramollisse avec l'âge ?
-Loki ! Mais qu'es que le prince d'Asgard fait dans ce pitoyable monde ? Ne me dis pas qu'Odin ta banni dans ce minable endroit ? Cesse de jouer avec moi et apparaît sur-le-champ ! Tu devrais te souvenir qu'il n'est pas bon de jouer avec ma patience !  


love.disaster


Dernière édition par Hadès Hellson le Lun 19 Jan - 20:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
❦Entrée : 07/01/2015
❦Doublons : 220
❦Sortilèges lancés : 85
❦Magic Formula :



The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: Dieu
❦LOVE: Doux Jésus, personne !
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   Lun 19 Jan - 4:59


Nul magie ne vaut un Dieu

Hadès - Shaun Ѫ p'tiote musique


Ce monde est un monde rempli de question. Dès que je vais quelque part, je suis souvent émerveillé. Bien sûr, rien de ce que je n'ai vu jusqu'ici ne dépasse la beauté d'Asgard. Mais ce monde a son charme bien à lui. Le gros bémol, outre le fait qu'il est beaucoup trop de personne gentille et sincère, c'est que mes pouvoirs sont limités. Dans les autres mondes, tout ce passe bien. Mais celui-ci… Un long soupire s'échappe légèrement de mes lippes alors que mes pieds me traînent une fois de plus dans un lieu inconnu. Un lieu merveilleux à vrai dire. J'ai beau être quelqu'un de vile, je reste sensible à la beauté des choses. En parlant de beauté, l'odeur des parterres de fleurs m'enivrent. Mes yeux émeraudes se posent sur une fleurs rouge sang. Et cette couleur m'arrache un sourire gêné. Le rouge, la couleur de l'Enfer. La couleur d'Hadès. Et mes pensées divaguent comme si le souvenir datait seulement d'hier.

Il ne voyait qu'elle, Perséphone. Je n'étais pas du tout jaloux. Mais je me suis longtemps demandé ce qu'ils se trouvaient, l'un à l'autre. Pourquoi partageaient-ils ce sentiment que l'on nomme amour ? La joue écrasée par mon poing, j'avais le regard fixé sur ma coupe. Au delà des dix verres avalés, je ne comptais plus. J'avais été un peu l'attraction de la soirée, mais seulement au début. Les femmes ne parlaient que de mes vêtements et de leurs matières inconnues. Les hommes eux, trouvaient mes cheveux grotesques. Ainsi que ma façon d'être. Très vite, l'excitation que j'avais apporté à ce banquet était noyée dans l'alcool et les mets. Je m'ennuyais. Mon regard émeraude se posait sur certaines personnes. Certains d'entre eux me souriaient par politesse, alors que d'autres m'ignoraient. Mais un peu comme par mégarde, mes yeux avaient glissés sur ce corps élancé en avant, pour taper l'épaule de la personne devant lui, riant à gorge déployée. En se rasseyant, il avait senti que je le fixais, m'amusant de sa beauté. Je vis ses yeux glisser lentement vers mon côté, puis il tourna la tête vers moi. Levant sa coupe vers moi, il ne souriait pas. Moi non plus d'ailleurs. Mais je sais très bien que nos regards plongés l'un dans l'autre nous avaient tous deux perturbés. Et lorsque nous bûmes nos coupe, nous fixant toujours avec cette intensité, et que je le vis sourire d'un rictus maléfique, je savais que je venais de vendre mon âme au diable. Du moins, façon de parler...

Je secoue lentement la tête, me sortant de ma torpeur. Glissant mes mains douces et agiles sur mon visage pour y exercer une pression pour me réveiller de mes souvenirs, elles finissent dans mes cheveux puis sur ma nuque. Un léger soupire s'échappe de mes lèvres humides alors que je fixe encore cette fleur rouge. Râlant silencieusement, je reprends ma marche vers l'inconnu. Au bout de quelques minutes, j'arrive devant un immense arbre. Je suis impressionné l'espace de quelques secondes lorsque j'entends quelqu'un arriver. Discrètement et d'un mouvement de main, je me fais disparaître de la vue des gens qui étaient autour de moi. De là où je suis, je vois très bien la personne. Mais je ne reconnais pas qui c'est. En voyant la personne se faire projeter aussi violemment, je ne peux m'empêcher de lâcher un rire étouffé. Toujours caché par un autre arbre, je me déplace à un autre pour mieux voir la personne. Je suis invisible, oui. Mais on peut toujours m'entendre et me sentir. Plissant légèrement les yeux, mon cœur manque un battement. Je déglutis. Ce visage...

Il s'était excusé auprès des personnes l'entourant. Il se leva avec grâce et élégance, adressa un sourire hypocrite aux gens qui le regardaient avec étonnement. Je le vis partir je ne sais où. Mais alors que je me disais que s'il partait, je n'aurais vraiment plus aucune distraction. Je le regardais encore une dernière fois, m'attendant à le voir marcher dos à nous, sans se retourner. Grave erreur. Il tourna le visage très délicatement, me faisant un signe de tête très discret. Prétextant n'importe quoi - ce qui n'est pas difficile pour le Dieu du Mensonge - je le rejoignis, excité comme un petit garçon.

Je rigole encore discrètement en l'entendant parler. Il est vrai qu'Hadès est tout, sauf patient. Je sors alors de ma cachette. Toujours invisible à ses yeux, c'est seulement une fois que je suis à quelques mètres derrière lui que je me montre. Vêtu dans mes plus beaux vêtements, mon spectre ne ressemble qu'à un joli bâton sculpté. Je souris quelque peu. Lorsqu'il m'entend, il se retourne. Mes yeux tombent en premier sur ses lèvres que fixe sûrement un peu trop longtemps. Lèvres dont la chaleur me laisse encore des picotements. J'ai même le réflexe idiot de venir caresser discrètement ma bouche avec le bout de mes doigts, me perdant encore un peu dans mes pensées.

"Chut..." avait-il murmuré en posant un index sur mes lèvres alors qu'il me poussait contre une colonne plus éloignée que les autres. Le choc de mon dos sur la bâtisse m'avait fait pousser un petit cri étouffé. Je voyais ses yeux divaguer à droite à gauche. Par réflexe, je me penchai en avant pour aussi regarder. Regarder quoi ? Je ne pus jamais le savoir. Violemment, brutalement, à la fois hésitant mais sans aucune gêne, les lèvres humides au goût d'ambroisie du Dieu immortel était venu s'écraser contre les miennes. Et une danse endiablée et brûlante s'entama...

Un léger rictus amusé mais tout de même gêné à ces pensées, je le regarde dans les yeux après avoir jeté un coup d’œil à l'arbre.

- Figure toi que je suis ici de mon plein gré ! Et non jeté comme un lépreux, Hadès. Mais toi... Qu'essayais-tu de faire avec cet arbre ? Tu n'as pas senti son aura magique ? Deviendrais-tu sénile mon ami ? Dis-je d'une voix amusée et taquine. Pendant que j'avais parlé, je m'étais rapproché de lui. Et pour ma dernière question, je lui avais murmuré au creux de l'oreille, d'une voix langoureuse, pleine de sous entendue, comme lorsqu'il m'avait supplié de lui dire que j'avais envie de lui, cette fameuse nuit...

crackle bones


Hors RP:
 


« love is a weakness »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
❦Entrée : 12/01/2015
❦Doublons : 202
❦Sortilèges lancés : 266
❦Magic Formula :



MessageSujet: Re: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   Lun 19 Jan - 21:05






Hadès & Loki


Nul magie ne vaut un dieu !


Ce cher Loki toujours fidèle à lui-même... Il se montre enfin à moi en plein jour et je peux ainsi voir qu'il n'a rien perdu de sa superbe divine. Son regard aussi vert et noble que les couleurs enchanteresses qui nous entourent, me scrute de leur lueur taquine, si typique au dieu de la discorde, et cela, bien plus longtemps que la décence ne devrait le permettre. Durant de longues secondes, je le regarde également de manière presque aussi instamment que lui m'observe. Oui, je suis un homme marié ! Et très heureux de l'être, mais parfois, il m'arrive de repenser à notre étreinte passionnée et ampli d'une certaine passion alcoolisé... Était-ce vraiment l'alcool ou juste un simple moment d'égarement ? À vrai dire, je ne saurais pas vraiment le dire.

Mon sombre ami vêtu de vert me fixe encore et toujours. Ses doigts passent de manière agile sur ses lèvres fines alors qu'il observe les miennes. Ce pourrait-il qu'il repense à nous parfois ? Moi-même, j'avoue y avoir repensé. Pas par envie de recommencer, non ! Mais juste, par pur instinct de découverte. Ce lien entre nous fut purement charnelle, une attraction comme seule l'enfer est capable de faire naître. Mon amant prétendit peu de temps après notre étreinte, que je lui avais ravi son âme ! Ce souvenir me décocha bien malgré moi un sourire, que je masque sur le champs d'une de mes main ganté de noir. Je ne me rends pas toujours compte du charme attractif qui émane de moi, et je pense que Loki est dans le même cas. Bien sur nous, nous savons tous les deux séduisants, et même divinement sexy ! Mais bien des années a être dénigré et rabaissé par les nôtres, a sans doutes joué sur notre confiance en nos charmes, même si nous aimons prétendre que cela ne nous a nullement touché, nous en demeurons pourtant pour toujours et à jamais marqué...

Son léger rire me touche de pleins fouets comme une douce plume, qui me fait légèrement frissonner, de la nuque jusqu'au bas de mon corps. Je me sens un peu perdu... Et les souvenirs refont alors soudainement surface.

"Je nous revois l'un avec l'autre, nos peaux chaudes et parfumées de cette odeur que seule la passion peut faire naître. Nos deux corps cernés par les flammes, unies dans une étreinte puissante et combative. Deux âmes en furies dansant l'une avec l'autre, dans l'espoir d'obtenir enfin un peu de réconfort. Je sentais son cœur battre aussi fort que le mien. Chaque parcelle de peau que ses mains touchaient me brûlaient comme un feu fait de passions et de danger entremêlés."

Je sais aujourd'hui que ce n'est pas l'amour qui nous unissait en cet instant, mais bien la peine... Je pensais avoir perdu Perséphonne et lui et bien... Il était simplement lui, curieux de la vie et des autres... Nous sommes, par la suite, restés amis, et même de très bon mis ! Bien sur nous, nous sommes que très peu vue, mais chaque rencontre furent l'occasion d'un bon moment d'amitié ! Avec lui, je n'ai pas honte d'être moi. Il ne me juge pas sur ce que je représente, mais juste sur l'homme que je suis ! Il me connaît plus qu'aucun autre mis à part Perséphonne.

Je me reprends, je le fixe de mes yeux gris bleus pétillants d'une flamme que seul un dieu pourra voir. Un rire franc et puissant sort de ma gorge. Je n'arrive pas à croire qu'il puisse être là de son plein grès. Mais au fond cela n'est pas si surprenant, il a toujours était curieux et entreprenant. Devrais je vraiment lui dire la raison de ma présence ici ? Ai-je assez confiance pour lui parler de ma précieuse Alice ?

Après un léger instant ou je reste silencieux et observateur, je me décide à parler. Ma décision est prise, il saura tout ! Et s'il se moque de moi et bien, il ne sera ni le premier ni le dernier à le faire ! Mes traits se tendent à nouveaux à présent. Ma voix sort en un flux léger et accentué par cet accent divin qui me caractérise :
-Je ne suis pas ici par plaisir, contrairement à toi. Je suis ici pour trouver mon véritable amour ! Ne va pas te méprendre ! Il ne s'agit pas d'une autre femme, ou du moins pas d'une dans le strict sens du terme. Je suis ici pour ma fille Alice ! Cet endroit regorge de magie et, j'en ai besoin pour la trouver au plus vite.

Mon ami doit surement être surprit. Il doit comme tout le monde ignorer que j'ai eu une fille. Mais puisqu'il est là, peut être saura-t-il m'aider à atteindre le cœur de l'arbre et à prendre un peu de sa magie ? Je ne perds rien à demander... Je me racle légèrement la gorge, un peu gêner d'avoir à lui faire cette demande, ne sachant pas s'il acceptera. Mais comme l'on dit, qui ne tente rien a rien !
-Serais tu par hasard capable de percer ce bouclier magique plus que désagréable ?
Regrettant presque aussitôt mes paroles, je me sens soudainement un peu rougir d'avoir osé lui demandé cela... Je me sens faible ! Et je hais cela !
love.disaster



Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
❦Entrée : 07/01/2015
❦Doublons : 220
❦Sortilèges lancés : 85
❦Magic Formula :



The Logbook of the Adventurer.
❦RACE: Dieu
❦LOVE: Doux Jésus, personne !
❦INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   Mar 27 Jan - 1:13


Nul magie ne vaut un Dieu

Hadès - Shaun Ѫ ambiance


Je me recule légèrement de son oreille après avoir parlé. Face à lui, mon regard émeraude soutient sans gêne ses yeux qui me scrutent. Toujours le même sourire en coin, quand j'entends son rire, je perds mon rictus. Mes lèvres s'entre-ouvrent et se referment quelques secondes après.

Des gémissements. De longs, de lourds, de gracieux gémissements mélangés à des soupires qui se perdaient dans des prénoms murmurés. Ses doigts brûlants touchaient, s'agrippaient, déchiraient ma peau suante. L'alcool qui coulait encore dans mes veines venait de me faire lâcher un petit couinement alors que le Dieu des Enfers venait de me mordre la nuque. Ce petit son digne d'une catin de luxe lui avait arraché un rire. Un rire franc, puissant, mais pas du moins moqueur. Fière de lui ? Sûrement.

Exactement le même rire. Je lui tourne alors le dos d'un geste vif mais sûr de moi. Si je continue de le fixer, cela ne fera qu'aggraver mes souvenirs qui resurgissent trop facilement. Mes pieds qui sont coincés dans des bottes en cuir noir me portent plus ou moins autour de l'autre Dieu. Les mains croisées dans le dos, mes doigts ne se triturent pas, pour une fois. La tête haute, le dos droit, mon bâton ne fait aucun bruit lorsqu'il se plante dans l'herbe qui se courbe au gré du vent. Le vert du parterre me fait sourire très légèrement. J'aime beaucoup sa couleur. Le soleil tapant doit beaucoup aider ces quelques brins à paraître plus beaux que la normal. Ma contemplation très intéressante de la couleur de l'herbe est soudainement coupée par l'aveux d'Hadès. A vrai dire, son aveux me décompose le visage. Une fille ? Vraiment ? Il me l'annonce d'une telle facilité. Comme si avoir un enfant que l'on cherche à retrouver est très banal. Aurais-je cédé à ce plaisir charnel si je savais qu'il était père ? Il avait trompé sa femme avec moi, étant trop perdu, trop abandonné, trop... Que sais-je ? A vrai dire je m'en fiche. Très peu de personne avait pu toucher à mon corps. Hadès était même seulement le deuxième homme à avoir eu ce privilège. J'avais voulu en profiter, et j'en avais profité. Mais... Une fille. Je me retourne alors enfin vers lui, appuyé sur mon spectre, mes sourcils noirs froncés au dessus de mes yeux verts.

- Si on m'avait dit qu'Hadès aurait été père, je crois que je n'aurais pas pu le croire si je ne l'avais pas entendu de mes propres oreilles, et par Hadès lui-même ! dis-je tout en essayant de paraître moins agacé. Je n'aime pas que l'on me cache des choses. Surtout ce genre de chose. Passant une main dans mes cheveux jais, je soupire pas vraiment discrètement en entendant sa demande. Je m'approche alors de la zone où il a quelques minutes, Hadès venait de se faire éjecter par un bouclier invisible. Je scrute un point invisible assez longtemps, réfléchissant à voix basse. Puis, je parle plus fort à l'intention de mon ami.

- Je ne sais pas si je pourrais faire quelque chose. Je ne connais pas cette magie. Et tout comme toi, mes pouvoirs sont limités dans ce monde. Mais ça ne me coûte rien d'essayer. Et lorsque je viens de prononcer ma dernière phrase, un deuxième moi vient se matérialiser juste à mes côtés. Si ce champ de force me réservait le même sort qu'à Hadès, autant le faire subir à une illusion. Mon deuxième moi est différent de l'illusion de moi-même que je montre à Hadès. Il est vêtu comme lorsque je suis à Asgard : ma tenue "officielle". La tête ornée de mon casque à corne, mon bâton a sa véritable forme de long et grand spectre dans la main de mon deuxième moi. Il me regarde un instant, hésitant. Puis, au bout de quelques secondes, il pose enfin le bout pointu du spectre sur la limite invisible. Et le résultat fut le même, ou presque. Mon illusion se dissipe alors qu'une très légère brèche se laisse apercevoir dans ce champ de force. Je me retourne alors vers Hadès, un sourire en coin, quelque peu victorieux.

- Je pense qu'avec un peu de patience et de conviction, nous y arriverons. Mais avant que j'essaye de continuer, pourquoi as-tu besoin de la magie de cet arbre ? Je croise les bras sur mon torse, attendant une réponse sincère. Hadès savait sûrement que je ne fais jamais rien sans rien demander en échange. Et il peut être content, pour lui, juste la raison de sa quête me comblera.

crackle bones


Hors RP:
 


« love is a weakness »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
❦Entrée : 12/01/2015
❦Doublons : 202
❦Sortilèges lancés : 266
❦Magic Formula :



MessageSujet: Re: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   Lun 2 Fév - 17:36






Hadès & Loki


Nul magie ne vaut un dieu !


Le regard émeraude de mon ancien amant se fait particulièrement insistant à nouveau. Je le fixe moi aussi. Ses lèvres s'entrouvrent puis se referment de manière un peu trop sensuel à mon gout. Un autre flash me revient alors en mémoire.
"Une pointe de douleur se fait sentir dans mon dos. Le sang perle des fines petites plaies que mon amant à ouverte de ses ongles dans mon dos. Mon ardeur augmente encore. Emporté par le tourbillon de chair, de caresse et de baiser passionnés, je me sens totalement perdre pieds. Mes lèvres rencontrent à nouveau les siennes de manières fiévreuses et aventureuses. Le balai impérieux de nos deux corps reprend de plus belle. L'extase continue encore et encore. Se pourrait-il qu'aucun de nous ne veuille que cela s'arrête ?"
Se souvenir me fait à nouveau rougir. Je me sens parfois coupable de m'être à ce point laisser aller avec Loki. Ce n'est nullement un regret ! Car non je ne regrette rien ! Il m'a offert ce dont j'avais besoin à ce moment-là, et je pense lui avoir offert pareil.

Le voilà à présent qui me tourne le dos avec une grâce et une élégance qui me décoche un léger sourire. Devrais-je en être vexé ? De n'importe qui d'autre, je le prendrais mal, mais étrangement pas venant de lui. Il est tout comme moi empli de cette fierté divine et impérieuse. Je trouve le moindre de ses gestes m'hypnotique. Loki ne dit toujours rien. Il semble comme hypnotisé par la couleur chatoyante de l'herbe autour de nous.

Soudainement, sa tête se relève. Mon aveu de paternité, semble le plonger dans une certaine confusion. Il me fixe avec intensité, ses sourcil noir se froncent, puis sa voix finit enfin par retentir. Comme son attitude le présageait, il semble plus qu’étonner par mes dires.
Mais il ne se moque pas vraiment de moi comme j'aurais pu le croire. Non il est juste étonné et ça je peux le comprendre.
-Je doute que tu puisse être plus surpris que moi lorsque je l'ai appris. Je sais ce que tu penses que je te l'ai caché ? Mais mon frère m'a privé de ma fille, je n'avais pas le droit de la voir, ni de lui parler... Et partager cela avec un autre m'était beaucoup trop difficile. Mais tu me connais, je ne suis pas du genre à ne pas braver les interdis, surtout lorsqu’ils sont injuste pour ma personne. J'ai réussis à contourner ses règles, j'ai pu voir ma fille grandir malgré tout. Je n'ai jamais pu lui parler, ni la toucher et cela fut et est encore aujourd'hui une vrai déchirure. Tout ce que je pouvais faire c'est la voir de loin. Etre un spectateur silencieux de sa vie, de ses peines, de ses joies. Mais aujourd'hui, je ne peux plus ! Ma fille court un grave danger et je dois la retrouver au plus vite ! Ici mes pouvoirs sont limités, j'ai donc besoin de plus de magie pour pouvoir la trouver et surtout la défendre !

Voilà mon ami qui murmure à présent. Malgré mes pouvoirs divins, je ne décèle absolument rien à son baragouinage !
Puis soudainement sa voix devient audible. Il décide qu'il est temps pour lui d'essayer sa méthode. Mais attention, ça ne sera pas lui-même qu'il enverra mais bel et bien son double ! Une illusion parfaite de lui-même vêtue de la tenue d'apparat Asgaridenne. Cette illusion est à croquer ! Humm ça me rappelle encore des souvenirs... Je secoue la tête. Il hors de question que je recommence à laisser mon esprit vagabondé dans la luxure !
Je préfère fixer toute mon attention sur le double de Loki qui plante son spectre sur la barrière invisible. Celle si finit par le consumer, mais lorsque mes yeux se posent sur la barrière, celle-ci a une petite faille ! Loki me fixe à nouveau un sourire un brin trop victorieux pour moi sur le visage !

Une fois passé ma petite contrariété, un sourire légèrement démoniaque illumine mon visage. Je pose sur lui mon regard bleuté et je lui dis :
-Je ne doute pas une seule seconde que nos deux esprits démoniaque combiné finiront par avoir raisons de cette piètre magie !

Je m'avance à mon tour vers la barrière. Maintenant que la barrière  est légèrement fendue, je vais pouvoir exercer ma propre magie !
Je retire à présent mes gants.
Les flammes apparaissent à nouveau entre mes doigts puis dans toute ma main.  Je pose mes deux mains à l'endroit où la brèche se trouve et je la chauffe à présent. La barrière tente de me repousser, mais je décide de ne pas me laisser faire ! Mon corps entier devient flamme à présent et enfin la barrière cède !
Mon corps reprend alors son apparence premier. Pas une seule trace de brûlure ne parait sur mes vêtements, comme pour ma peau, tout ce qui est sur moi ne craint pas mes flammes !

Je me retourne maintenant face à Loki et je lui dis le regard fière et  remplit d'un certains orgueil :
-Que dirais tu d'aller visiter le domaine des fées ? Je me courbe légèrement en faisant signe à mon ami de passer en premier. Voilà, cette magie est à moi ! Enfin à nous...
     
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Hot]Nul magie ne vaut un dieu ! [Hadès Loki]
» Arrivée de deux étrangers
» [Flashback] A votre service... Mon Dieu... [Pv Loki] [Terminé]
» Hadès, dieu des enfers. (Terminé)
» Thanatos, Dieu de la mort - Hadès [ok]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Last Hope ::  :: Les bois mystérieux :: Le repaire des fées-